Me connaître un peu plus avant notre première séance 

Quelques mots sur mon approche

· J’ai la volonté de de vous accompagner aujourd’hui pour plusieurs raisons :

· Vous êtes une personne unique, avec ses blessures, doutant pour son avenir et que je sais pleine de ressources. J’ai redonné du sens à ma vie, j’ai confiance en vous, vous le pouvez aussi.

· Vos souffrances, vos peurs, vos angoisses, raisonnent en moi et je connais la difficulté de faire face aux évènements, seule. Le chemin reste possible, mais il est plus long. C’est pour cette raison que je suis ici, être à vos côtés dans ce parcours parfois délicat.

· Créer un lien de confiance entre vous et moi, dans le respect de votre personne, dans la bienveillance et le non jugement. Retrouver le temps d’un moment, un espace de sécurité et de paix me parait indispensable.

· Vous voir vous ouvrir, vous épanouir, ressentir et vivre la liberté d’être, et reprendre votre vie en main dans la sérénité, me tient à cœur.

· Vous insuffler cette énergie de vie, ce nouveau souffle que l’on ressent après avoir dépassé les obstacles qui encombraient notre chemin, est devenu un moteur pour moi.

Mon parcours

J’ai occupé plusieurs postes et différentes fonctions, aussi bien dans le secteur privé que public.

Dans les hôpitaux publics, la souffrance du personnel hospitalier m’a frappée et faite ressurgir la mienne que je pensais avoir dépassée.

J’ai vécu 20 ans aux côtés d’un pervers narcissique avec lequel j’ai eu 2 enfants. Cynisme, violences, insultes, harcèlement et manipulations étaient mon quotidien. Je me suis coupée de mes amis et de ma famille pour éviter les crises. J’ai dû quitter mon emploi.

Dans un état de stress permanent, vivant en apnée, j’ai été victime de 2 pneumothorax spontanés (le poumon, organe siège des émotions liées à la tristesse). C’est à ce moment, dans ma chambre d’hôpital, que j’ai pris conscience que je voulais vivre et donner du sens à ma vie.

J’ai repris un travail, divorcé dans l’angoisse et la peur avec la crainte de l’avenir et de l’inconnu.

Vouloir m’en sortir seule a été  difficile. Avec la pratique du yoga et de la méditation des améliorations étaient perceptibles, mais lorsqu’un grain de sable venait enrayer la machine, alors le stress, l’angoisse, la colère et les maladies étaient de retour. 

J’ai alors recherché une formation dans le bien-être,  juste pour moi, avant de décider d’en faire mon métier

Et j’ai découvert la sophrologie.

Deux ans de formation intensive, des prises de conscience, des émotions en abondance ! Au début c’était compliqué, très stressée j’avais une respiration saccadée et je ne ressentais pas mon corps.

Je me suis de plus en plus relaxée, apaisée. J’ai pris conscience de mes valeurs, de mes potentiels. Ma respiration est devenue plus fluide. Je sentais enfin mon corps dans la détente et sans douleur, je le sentais vivre et libre. J’ai repris confiance en moi, en mes capacités et mes projets.

Un nouveau souffle.

J’ai appris à me connaître, et surtout à regarder le monde différemment, à changer mes pensées, mes croyances et ma réalité. J’ai dépassé mes peurs. Je peux même dire aujourd’hui, que sans cette expérience de vie, je ne serais pas celle que je suis devenue.

La sophrologie m’a permis de rééquilibrer mon corps avec mon esprit. Ce corps que nous ne ressentons pas, qui est comme muet, excepté lorsqu’il exprime la souffrance de notre mental au travers de la douleur physique et de la maladie.

Plus confiante, j’ai démissionné de mon poste pour me consacrer pleinement à la sophrologie. 

J’ai pu mettre en pratique les bienfaits de la sophrologie, pendant plusieurs mois lors de mon stage professionnel, auprès de femmes dans un centre d’hébergement d’urgence et de réinsertion. Cette riche expérience a été autant bénéfique pour elles que pour moi. Elle a ancré en moi ce besoin de vous partager la méthode, de faire de la sophrologie mon métier.

Pendant le deuxième confinement lié au covid, j’ai exercé la sophrologie dans un hôpital auprès du personnel soignant et administratif.

Puis je me suis installée en cabinet pour vous accueillir dans un endroit calme et chaleureux.

J’interviens également dans différentes entreprises.

Je me suis en plus formée à la sophrologie appliquée aux troubles émotionnels. Je continue à travailler sur moi et à me former, pour être au plus proche de vos besoins.

Aujourd’hui je suis sereine, je vais bien, j’ai retrouvé la joie de vivre.

Et j’ai sincèrement l’espoir que vous aussi !

 Comment me contacter ?

M'appeler

06 17 96 70 50

Adresse mail

sophro.alabi@gmail.com

Mon adresse

17 voie du Moulin, 94320 Thiais

Horaires d'ouverture

Lundi : 11h – 19h

Mardi : 11h – 19h

Mercredi : 11h – 19h

Jeudi : 11h – 19h

Vendredi : 11h – 19h

Samedi : 11h – 16h

Dimanche : fermé